Miami Vice

de Michael Mann

Etats-Unis, 2006, 2h15. Ouverture du Festival de Locarno 2006. Sortie en France le 16 août 2006.

avec Colin Farell, Jamie Foxx, Gong Li.

C’est l’histoire de deux policiers américains, un blanc, un noir, qui ont l’air de s’entendre comme larrons en foire. On devine rqpidement que ça fait longtemps qu’ils travaillent ensemble. D’ailleurs, on devine tout un peu trop facilement dans ce film. Ce qui est un peu compliqué, c’est de comprendre vraiment pour qui ils travaillent, sauf si on a une maîtrise en police américaine. Mais ce n’ a pas beaucoup d’importance sinon. A la façon dont jouent les acteurs principaux, avec plein de mimiques pour montrer qu’ils sont surpris, hilares ou en colère, on devine aussi qu’ils viennent tout droit d’une série télévisée. Gagné, c’est Deux flics à Miami au cinéma.

Donc tout le film est assez classique : les bons policiers vont se faire passer pour de méchants trafiquants de drogue afin de faire tomber dans un piège les vrais trafiquants de drogue. Facile. Dailleurs tout se passe assez facilement, y compris les bagarres, sauf que, et c’est bien là le seul moment intéressant de ce film assez insipide, l’un des héros tombe amoureux de la femme du très grand et très méchant trafiquant de drogue. Qui est jouée par Gong Li, actrice chinoise. Il y avait longtemps que cette actrice n’avait pas été aussi séduisante. Les scènes ou elle apparaît sont un vrai bonheur et font passer un peu de l’ennui de ce Miami Vice à ceux qui n’aiment pas les séries américaines… Pour les amateurs, pourquoi pas ?

 

Magali Van Reeth

Publié le 16 août 2006 dans : Témoigner > Arts et culture > Les archives du cinéma