Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Actualités
Les personnes blessées par une rupture conjugale accueillies et écoutées

Publié le 20 octobre 2017

Les personnes blessées par une rupture conjugale accueillies et écoutées

Dimanche soir à Lyon, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste était comble. Les personnes qui ont souffert, dans leur histoire conjugale, de blessures et de ruptures douloureuses ont massivement répondu à l’invitation du cardinal Barbarin.

Tout d’abord, le cardinal a partagé ses réflexions sur le chapitre 8 de l’encyclique Amoris Laetitia, écrite par le pape François en 2016. Après avoir « demandé pardon pour toutes ces blessures infligées à des frères et des sœurs, par un regard, un jugement ou un rejet brutal », le cardinal a partagé les propos du pape aux 80 prêtres de notre diocèse, à l’occasion de l’audience privée du 5 octobre dernier, à Rome : « refuser les adjectifs qui mettent des étiquettes et considérer avant tout les personnes » et « veiller à ne jamais utiliser le langage du permis et du défendu ». Il a notamment cité la note 351 du n° 305 d’Amoris Laetitia, dans laquelle le pape souligne que l’Eucharistie « n’est pas un prix destiné aux parfaits, mais un généreux remède et un aliment pour les faibles ». En conclusion, le cardinal a proposé notamment aux personnes qui se trouvent dans une situation de rupture « de regarder leur vie et leur chemin avec sérénité, avec courage et avec confiance, dans la logique de l’alliance. Il les a enfin invités à « rencontrer avec simplicité un prêtre, le curé de paroisse ou un autre qui saura accueillir son frère, sa sœur, avec l’âme d’un pasteur ».

Retrouvez le texte intégral du cardinal Barbarin

Six personnes ont ensuite témoigné, le plus souvent accompagnées et soutenues dans le chœur par la présence de leur curé. Chacun a pu dire la souffrance de la séparation, mais aussi les douleurs causées en paroisse par des regards qui se détournent, des paroles blessantes. Presque toutes ont pu avancer dans l’acceptation de leur situation grâce à leur participation à des groupes de parole, de partage ou de réflexion, au sein desquels elles ont trouvé un lieu d’écoute et de soutien. Pour beaucoup, ces lieux ont aussi permis d’ouvrir un chemin de discernement : en aidant par exemple à mettre en place une bonne communication avec l’ex-conjoint, à assumer sereinement sa situation et en témoigner en paix, à découvrir de nouvelles voies de communion avec le Seigneur…

À l’issue de ces témoignages, le cardinal, entouré d’une quinzaine de prêtres, a invité les fidèles à un temps de prière, prolongé par un long temps d’échanges sur le parvis de la cathédrale.

Pour toute question, adressez-vous au service de la pastorale des familles au 04 78 81 48 98 ou famille@lyon.catholique.fr


Parcours pour les personnes divorcées
Divorce, nouvelle union, sacrements…

Des parcours personnalisés pour relire son chemin, discerner en conscience dans l’esprit de l’exhortation apostolique « La joie de l’amour », à la lumière de l’évangile et en Église, comment suivre le Christ.


Découvrez notre magazine
Eglise à Lyon n°7 octobre

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux