Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Actualités
Pour 2018, Seigneur, merci d’avance !

Publié le 03 janvier 2018

Pour 2018, Seigneur, merci d’avance !

Frères et soeurs, amis du Rhône et du Roannais, recevez tous mes voeux au seuil de l’année nouvelle.

Je vous les offre de tout coeur et souhaite rejoindre particulièrement ceux qui souffrent, qui sont isolés, dans l’épreuve, ou qui ne trouvent pas le chemin de l’espérance et de la lumière. Demandons tous à Dieu que leur route s’éclaire, qu’une porte s’ouvre et que chacun puisse poursuivre sa route dans la sérénité et la paix.

En 2018, le grand événement de l’Église catholique sera sans doute le Synode romain du mois d’octobre sur « les jeunes, la foi et le discernement des vocations » . Des centaines de jeunes de notre diocèse et des milliers dans toute la France ont déjà pris part à ce travail, en répondant à un questionnaire au printemps dernier.

Leur message a été envoyé à Rome où le Synode se prépare activement : comment vivre la foi, comment la communiquer, la transmettre dans les réseaux de jeunes ? Et l’appel de Dieu, comment le lancer, comment l’entendre et le comprendre ? Où trouver la force intérieure pour y répondre ? En tout cas, nous prions pour tous les jeunes qui sentent que Dieu frappe à leur porte et leur demande d’offrir leur vie pour le Royaume.

Il est étrange que, depuis cinquante ans qu’existe l’institution du synode, aucun n’ait encore porté sur cet aspect de la vie de l’Église, évidemment majeur. C’est dans cette perspective, en lien avec l’approche du Synode, que nous proposons le vendredi 22 et le samedi 23 juin un événement exceptionnel pour tout notre diocèse : « Vous êtes mes amis » .

Au cours de la veillée du vendredi, plusieurs jeunes recevront les sacrements du baptême et de la confirmation. Après une nuit de louange et d’adoration, le samedi matin, nous aurons la grande joie, s’il plaît à Dieu, de vivre l’ordination de cinq nouveaux prêtres. Diacres depuis l’automne dernier, ils travaillent, les uns en paroisse, les autres en poursuivant leurs études, avec le désir commun d’être tout au long de leur vie les serviteurs de Dieu et de leurs frères et soeurs, au coeur de l’Église. Je suis sûr qu’ils peuvent, eux et leurs plus jeunes frères qui suivent le même chemin, compter sur votre prière, et je vous en remercie. Cette ordination ne peut pas être un événement seulement pour ces jeunes, leurs familles, leurs amis et les paroisses qui les connaissent, mais il touche toute la grande fraternité de notre diocèse.

2018, c’est aussi le centenaire de l’année qui a vu la fin de la première Guerre mondiale. Dans bien des lieux est lancée une grande réflexion sur la paix. Ce sera le thème des conférences de carême à Fourvière, qui nous permettront d’entendre des voix très variées, chaque dimanche : d’abord une réflexion philosophique donnée par M. Jean-Noël Dumont, puis le témoignage du Général de Villiers : Comment un chrétien s’engage dans l’armée, et parfois dans la guerre, avec comme seul but d’instaurer la justice et de fortifier la paix. Des conflits, il y en a aussi au sein des couples et des familles, entre les générations, au travail et dans bien d’autres secteurs de la vie sociale. Françoise Keller nous donnera des pistes pour mieux communiquer et sortir de la violence. Le professeur J.-D. Durand nous parlera ensuite de la communauté « Sant’Egidio » qui a commencé par lutter contre la misère dans la ville de Rome, puis s’est impliquée dans plusieurs continents, pour tenter de résoudre des conflits.

Nous recevrons aussi la visite du Patriarche chaldéen, Louis Raphaël Sako : Comment l’Eglise essaie d’être « artisan de paix » dans les années cruelles que traversent l’Irak, la Syrie et bien d’autres lieux du Moyen-Orient ? Enfin, le Dimanche des Rameaux, le P. Bruno-Marie Duffé, un frère de notre diocèse que le Pape François a appelé à une haute responsabilité dans le nouveau dicastère pour le Développement humain intégral, nous expliquera l’engagement de l’Église catholique à travailler pour la paix dans le monde entier.

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! », c’est le chant des anges à Noël que nous reprenons à chaque Messe, les dimanches et jours de fête. Pour les hommes, la paix, c’est le bien suprême. Mais, la seule manière d’y parvenir, c’est de rendre gloire à Dieu et à Lui seul.

Card. Philippe Barbarin