Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Le pape François prie pour que la dignité de Vincent Lambert soit « respectée »

Publié le 16 avril 2018

Le pape François prie pour que la dignité de Vincent Lambert soit « respectée »

Durant l’été 2015, les évêques de notre province attiraient l’attention sur la situation de Vincent Lambert.

Aujourd’hui, on parle de nouveau de mettre fin à ses jours en arrêtant sa nutrition et son hydratation.

Et le pape François a fait entendre sa voix, dimanche : Que sa vie soit respectée !

Prions pour Vincent Lambert, pour ses proches et pour tous ceux qui prennent soin de lui.

Cardinal Philippe Barbarin

 

Lire l’article à ce sujet publié sur aleteia.org

Après la prière mariale du Regina Cœli du 15 avril 2018, le pape François a prolongé sa réflexion sur la “prospective chrétienne du corps“.

Le Souverain pontife a cité le Français Vincent Lambert et l’Anglais Alfie Evans pour exprimer la délicatesse, la douleur et la difficulté de certaines situations de patients et a invité à “respecter la dignité“ des malades.

“Prions pour que chaque patient soit toujours respecté dans sa dignité et soigné de manière adaptée à sa condition, a affirmé le chef de l’Eglise catholique, avec le soutien unanime des familles, des médecins et de tous les aide-soignants ». Certaines personnes, a-t-il insisté, vivent “parfois longtemps“ dans un état de maladie grave, et sous assistance médicale.

Victime à 32 ans d’un accident de voiture, Vincent Lambert est plongé depuis bientôt 10 ans dans un état de coma profond. Alors que l’hôpital qui prend en charge Vincent Lambert a décidé le 9 avril d’arrêter les soins – nutrition et hydratation –, la mère de la victime a envoyé une lettre au président français soulignant que son fils avait été “condamné à mort“.

Inconscient depuis décembre 2016, Alfie Evans est en soins intensifs à Liverpool (Angleterre). Des analyses ont révélé des lésions cérébrales incurables. Sur la base de celles-ci, des médecins avaient alors réclamé devant la Haute cour anglaise l’interruption des soins contre l’avis des parents. Le pape François avait publié le 4 avril un message de soutien à son endroit sur son compte Twitter.

En savoir plus