Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Actualités
Journée de prière et de jeûne pour les victimes d’abus sexuels de la part de membres du clergé

Publié le 07 novembre 2016

Journée de prière et de jeûne pour les victimes d’abus sexuels de la part de membres du clergé

Le pape a demandé l’institution d’une journée mondiale de prière et de jeûne pour les victimes d’abus sexuels de la part de membres du clergé. La Conférence des évêques a choisi de proposer cette journée pour la France le lundi 7 novembre 2016. Le cardinal Barbarin a invité les prêtres du diocèse à s’associer à cette démarche en célébrant une messe de réparation. Lui-même célébrera cette messe le vendredi 18 novembre, jour où la porte du Jubilé sera refermée à la primatiale Saint-Jean.

Le lundi 7 novembre, date choisie par la Conférence des évêques de France (CEF) pour vivre la journée de prière et de jeûne pour les victimes d’abus sexuels de la part de membres du clergé voulue par le Pape, les évêques seront réunis à Lourdes pour leur assemblée plénière. Ils ont décidé de vivre cette démarche au cœur de leurs travaux. « Cette démarche spirituelle est d’abord une prière pour les victimes, souligne le communiqué de la CEF ; elle est aussi une demande de pardon pour les fautes commises par les membres du clergé et une prière pour que les acteurs de l’Église aient une conscience toujours plus vive de leur responsabilité à l’égard des personnes qui leur sont confiées. » Les évêques invitent également les fidèles « dans les diocèses qui le veulent à s’associer dans leurs communautés à ce moment de prière et de pénitence des évêques ».

Pour sa part, le cardinal Barbarin a invité les prêtres du diocèse de Lyon à participer à cet élan de prière personnellement et, s’ils le jugent opportun, avec leur paroisse. « Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mat 25, 40) : citant la phrase de Jésus, notre archevêque ajoute : « De la même manière qu’après la profanation du corps Christ on procède à une messe de réparation, je vous invite vous aussi à célébrer une messe, […], en réparation de la profanation du corps vivant du Christ, et ce, avant la clôture du jubilé de la miséricorde. »

Lui-même célébrera cette messe le vendredi 18 novembre à 19h à la primatiale saint Jean-Baptiste, jour où la porte du Jubilé sera refermée à la primatiale Saint-Jean. « Les victimes qui le souhaitent y sont spécialement invitées », précise le cardinal, qui achève son message à ses frères prêtres par cette prière :

« Que la miséricorde de Dieu descende sur chacun d’entre nous ! Qu’Il nous montre comment réparer tout le mal commis par quelques prêtres et guérir chez les victimes des blessures si anciennes et profondes ! »

Sur RCF

Le père Bertrand Pinçon, doyen de la faculté de théologie de l’Université catholique de Lyon, sera l’invité de la rédaction lundi 7/11.
- L’invité de la rédaction
- Mgr Barbarin : « Comment de telles blessures peuvent-elles être guéries ?« 

Propositions de messe

- le formulaire 17 bis (pour la réconciliation p 947 du Petit missel romain d’autel)
- le formulaire 44 (pour demander le pardon des péchés (p986 du même missel)