Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

En dialogue
Hanouka, fête juive de la lumière

Publié le 19 décembre 2016

Hanouka, fête juive de la lumière

La fête de Hanoukka, débute, dans le calendrier hébraïque, le 25 du mois de Kislev, et dure huit jours.

Durant cette période, dans tous les foyers juifs on allume chaque jour une lumière du chandelier à neuf branches appelé pour cela « hanoukia ». C’est une fête de famille.

Cette fête commémore la victoire des frères Macchabées et la purification du Temple de Jérusalem.

Le livre de la Bible qui porte leur nom indique que, lorsque les Macchabées entrèrent dans le Temple, dont l’accès était interdit par les grecs, ils trouvèrent une fiole remplie d’huile, correspondant à l’éclairage du chandelier à neuf branches durant un jour.

Or, le chandelier resta pourtant allumé pendant huit jours qui furent mis à profit pour restaurer le Temple. C’est la raison pour laquelle Hanouka se fête pendant une semaine.

La famille se réunit chaque soir autour du chandelier et, après avoir prononcé les bénédictions, l’un de ses membres allume la branche centrale du chandelier – appelé « chammach » (serviteur) -, et une lumière, le premier soir, puis le chammach et deux lumières le deuxième soir, et ainsi de suite. Le chandelier sera si possible placé près d’une fenêtre de telle sorte qu’il puisse « diffuser » le miracle de la lumière du chandelier qui éclaira le Temple pendant huit jours.

Afin d’éveiller les enfants au sens de ce jour de fête, on leur offre des toupies à quatre faces.

Sur chaque face figure quatre lettres de l’alphabet hébraïque. Elles correspondent aux lettres de notre alphabet : N, G, H, P. Ces quatre lettres sont l’acronyme de Nes Gadol Hayah Po (Un Grand Miracle Eut lieu Ici).

Ainsi, par le jeu, la parole et la liturgie, les enfants juifs entrent dans la profondeur de la foi juive.

En savoir plus

Consulter le site dédié à l’Interreligieux dans notre diocèse.