Chargement du site...
Actualités
2e dimanche de carême 2021 : notre maison commune

Publié le 22 février 2021

2e dimanche de carême 2021 : notre maison commune

En lien avec le parcours de carême 2021 « Joie de vivre », nous vous proposons de vivre une conversion écologique intégrale et joyeuse durant le temps propice du carême, à l’écoute de l’encyclique Laudato Si’.

Ce parcours se déroule en cinq rencontres hebdomadaires correspondant aux cinq premières semaines du carême entre le 22 février et le 26 mars 2021. Même s’il peut être vécu seul, le parcours est fait pour être vécu en fraternités de 6-8 personnes, en présentiel ou en visio.

Voici comment se déroule une rencontre :

  • Un ou deux chants de louange, un chant à l’Esprit Saint, une prière à voix haute, un Notre Père ou un Je vous Salue Marie
  • Lecture du passage extrait du chapitre étudié de l’encyclique
  • Temps d’enseignement en vidéo sur le chapitre
  • Après la vidéo, temps de silence, puis partage
  • Temps convivial/échange

Notre maison commune

22 Ces problèmes sont intimement liés à la culture du déchet, qui affecte aussi bien les personnes exclues que les choses, vite transformées en ordures. Réalisons, par exemple, que la majeure partie du papier qui est produit, est gaspillée et n’est pas recyclée.

Il nous coûte de reconnaître que le fonctionnement des écosystèmes naturels est exemplaire : les plantes synthétisent des substances qui alimentent les herbivores ; ceux-ci à leur tour alimentent les carnivores, qui fournissent d’importantes quantités de déchets organiques, lesquels donnent lieu à une nouvelle génération de végétaux.

Par contre, le système industriel n’a pas développé, en fin de cycle de production et de consommation, la capacité d’absorber et de réutiliser déchets et ordures. On n’est pas encore arrivé à adopter un modèle circulaire de production qui assure des ressources pour tous comme pour les générations futures, et qui suppose de limiter au maximum l’utilisation des ressources non renouvelables, d’en modérer la consommation, de maximiser l’efficacité de leur exploitation, de les réutiliser et de les recycler. Aborder cette question serait une façon de contrecarrer la culture du déchet qui finit par affecter la planète entière, mais nous remarquons que les progrès dans ce sens sont encore très insuffisants.

Un mot / une phrase qui résonne ? ce qui me touche dans ce passage ? 


Témoignage vidéo


Livret – semaine 2