Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Actualités
Affaire Preynat, synthèse

Publié le 20 décembre 2019

Affaire Preynat, synthèse

Né le 05/02/45, Bernard Preynat est ordonné le 10/10/71.

72 – 91 : vicaire à Sainte-Foy-les-Lyon. Il y fonde le groupe scouts Saint-Luc en 1972.

02/91 : suite à des plaintes de parents concernant son comportement envers des enfants, le cardinal Decourtray le retire de sa charge de vicaire et de responsable du groupe scouts.

09/91 : il le nomme curé de la paroisse de Balbigny et administrateur de Neulise, dans le Roannais.

Il occupe toujours cette fonction sous le cardinal Balland.

09/98 : le cardinal Billé (évêque de Lyon depuis 07/98) le nomme administrateur de Bussières.

09/99 : curé de Cours-la-Ville.

09/02 : curé de la nouvelle paroisse Saint-Michel en Rhône et Loire.

14/09/02 : installation de Monseigneur Barbarin.

Dans le projet d’une nouvelle nomination comme curé, le cardinal Barbarin rencontre Bernard Preynat le 31 mars 2010. Ce dernier reste évasif sur les faits suite aux questions du cardinal mais assure qu’il ne s’est rien passé depuis 91. Il n’y a, à ce jour, effectivement aucun témoignage de victimes pour des faits commis après 91.

09/11 : curé de la paroisse Sainte-Claire en Loire et Rhins.

09/13 : doyen des paroisses.

23/11/14 : le cardinal rencontre une victime de Bernard Preynat. Il lui demande d’écrire le récit des actes subis.

19/12/14 : dès le témoignage écrit reçu, le cardinal Barbarin l’envoie à Mgr Ladaria (CDF) et lui demande la conduite à tenir pour des faits commis il y a plus de vingt ans.

02/15 : réponse de Mgr Ladaria conseillant de retirer Bernard Preynat de tout ministère, sans scandale. Le cardinal Barbarin informe la victime de cette réponse, ainsi que Bernard Preynat.

02/04/15 : annonce publique, au cours de la Messe chrismale, du retrait prochain de la charge de Bernard Preynat.

18/05/15 : décret, signé par le cardinal Barbarin, de fin de mission comme curé aux prochains mouvements, soit fin août 2015.

29/07/15 : décret, signé par le cardinal Barbarin, interdisant tout ministère pastoral et toute activité en contact avec des jeunes.

09/15 : dépôt de plaintes, par des victimes, à l’encontre de Bernard Preynat.

12/01/16 : à Lyon, l’association La Parole Libérée tient une conférence de presse. Elle veut rassembler les victimes de Bernard Preynat et reproche aux évêques successifs l’absence de mesure immédiate le concernant.

27/01/16 : mise en examen de Bernard Preynat pour les faits commis entre 1986 et 1991 qu’il a avoués en garde à vue.

26/02/16 : des membres de La Parole Libérée déposent quatre plaintes contre le cardinal Barbarin pour non dénonciation d’agressions sexuelles sur des mineurs et omission de porter secours. Trois personnes du diocèse de Lyon et deux au Vatican sont également visées par ces plaintes.

20/05/16 : le cardinal Barbarin rencontre le pape François pour faire le point sur la situation.

08/06/16 : le cardinal Barbarin est longuement auditionné selon la procédure de « l’audition libre » par la police dans le cadre des plaintes pour « non dénonciation » qui le visent.

01/08/16 : le procureur de la République classe sans suite l’enquête pour « non dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs et pour omission de porter secours » qui visait le cardinal Barbarin. Le classement sans suite est motivé par le magistrat par l’absence d’infraction à reprocher au cardinal.

12/16 : le procès pénal canonique de Bernard Preynat est ouvert. La plupart des faits étant prescrits, le cardinal Barbarin obtient de manière exceptionnelle la levée de la prescription par la CDF afin que toutes les victimes puissent être entendues.

23/05/17 : La Parole Libérée sollicite à nouveau la justice malgré le classement sans suite pour absence d’infraction, rendu par le procureur de Lyon. Elle le fait par une citation directe, mettant en cause sept personnes dont le cardinal Barbarin, pour non-dénonciation d’abus sexuels. Suite à des défauts de procédure, la date du procès est fixée, du 7 au 9 janvier 19.

06/08/18 : décret, signé par le cardinal, commuant le procès canonique pénal administratif en procès pénal judiciaire, rendant ainsi recevables les demandes de réparation des victimes.

Du 7 au 10 janvier 2019 : audience pour la procédure de citation directe contre le cardinal Barbarin et cinq autres prévenus.

7/03/2019 : le cardinal Barbarin est condamné en première instance par le Tribunal correctionnel de Lyon à 6 mois de prison avec sursis, pas de condamnation pour les autres prévenus.

Mars 2019 : le cardinal Barbarin, le parquet de Lyon et les parties civiles font appel du jugement rendu le 7 mars 2019.

5/07/2019 : le tribunal ecclésiastique condamne Bernard Preynat au renvoi de l’état clérical.

28 et 29/11/2019 : procès en appel de la procédure de citation directe contre le cardinal Barbarin, le jugement sera rendu par la cours d’appel de Lyon le 30 janvier 2020.

Du 13 au 17 janvier 2020 : procès au tribunal correctionnel de Lyon de Bernard Preynat.

En savoir plus