Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Famille, culture, santé et société
Visiter les malades rend heureux !

Publié le 10 janvier 2018

Visiter les malades rend heureux !

Réunis à Saint-Laurent-de-Chamousset, dans les monts du Lyonnais, les visiteurs des personnes malades et isolées ont témoigné de leur joie. Ombeline de Metz, responsable du service de l’Évangile auprès des malades, a recueilli leurs expériences et partagé quelques astuces pour garder force et courage.

10 visiteurs, représentant les 14 clochers de la paroisse Saint-Martin l’Argentière, ont invité Ombeline de Metz à les rencontrer. Au cours de cette matinée, ces serviteurs, humbles au regard du temps infini qu’ils accordent aux autres, et pudiques au sujet de leur relation au Christ ont témoigné simplement, par l’exemplarité de leurs actes. À travers la douceur avec laquelle ils parlent des personnes visitées, et l’écoute patiente et réconfortante qu’ils offrent en abondance, c’est bien le Christ qu’ils présentent. « Quelle joie de voir que la personne est heureuse de notre visite et de recevoir la communion à la maison. Cela me fait du bien », témoignent Annie, membre de l’équipe relais proximité du village de Sousy, et Marie-Thérèse, du village de Haute-Rivoire.

Pour lutter contre l’isolement et l’épuisement…

Nombreux ont pu dire leurs difficultés : « Quel défi de garder courage quand on est mal accueilli par une personne au fort caractère »,  confie Michèle Poncet, hospitalière et aide-soignante originaire de Saint-Laurent. « Plus dur encore de s’apercevoir que tant de gens ont besoin d’être visités et que nous ne sommes pas assez nombreux. Cela nous renvoie à notre impuissance et se révèle frustrant » , analysent Gisèle Reynard, membre de l’équipe relais proximité à Longessaigne, et Robert Blanc, qui coordonne les différentes équipes depuis Saint-Genis l’Argentière.

… partager en groupe et prier après chaque visite

Afin de conserver toute leur énergie et de rester des témoins joyeux de la Bonne Nouvelle, Ombeline de Metz a rappelé l’intérêt d’organiser régulièrement des rencontres entre  bénévoles. « Les personnes que vous visitez peuvent parfois confier leur détresse, de lourds secrets, et vous repartez avec votre fardeau alourdi. C’est à ce moment-là qu’il peut être profitable de téléphoner à un autre visiteur pour partager en confiance, tout en respectant la confidentialité, d’autant plus importante en milieu rural » . Et comme le Seigneur envoie ses disciples deux par deux, il est bon de visiter en binôme, puis de Lui remettre les personnes visitées. Souvent, les personnes visitées font des petits cadeaux (parts de gâteau, confiture). C’est important de les accepter, car elles se sentent ainsi moins redevables.

Source Église à Lyon n°8 décembre 2017, p.26. S’abonner à notre revue