Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Trait d’union : la mémoire des migrations à travers les arts africains

Publié le 12 octobre 2020

Trait d’union : la mémoire des migrations à travers les arts africains

Exposition dans le cadre de la biennale Traces 2020.

Entre complexité et simplicité, les arts africains sont des traits d’union entre tradition et modernité, entre peuples et cultures : ils invitent l’humanité à l’école de l’ouverture. Aux sociétés, ils enseignent d’abord la notion de frugalité en vue du projet du vivre ensemble. Ensuite, ils célèbrent la rencontre et l’échange en permettant d’apprécier l’apport des cultures d’ailleurs.
Il est aussi possible de qualifier les œuvres artistiques africains de livres ouverts qui permettent de naviguer entre la connaissance matérielle et immatérielle pour libérer les imaginations. Chaque objet d’art africain est une science avec plusieurs niveaux de lecture. C’est dans cette perspective que nous vous invitons à voyager à travers cette exposition.
L’objectif de l’exposition est d’appréhender les cultures africaines avec des yeux métissés, des regards croisés. Les masques exposés : Gèlèdè des yorubas du Nigeria, du Bénin, du Togo et les statues de la côte d’Ivoire et du Congo, aident à comprendre la rencontre possible entre les peuples africains et d’autres peuples du monde en convoquant la mémoire des migrations.

Informations pratiques
150 Cours Gambetta - Lyon 7ème
09h00 - 17h00