Chargement du site...
Semaine jésuite

Publié le 25 février 2021

Semaine jésuite

Cycle de visioconférences jésuites à l’occasion de la Semaine Jésuite au Centre Saint Marc à Lyon. 

Programme

Lundi 1er mars à 20h / 5 conférences au choix 

Les jésuites pour les Nuls 

Tout le monde a plus ou moins entendu parler de St Ignace et des jésuites. Mais au-delà de quelques clichés, ou vagues souvenirs, que sait-on précisément de ces « religieux apostoliques » qui vivent leur consécration, et leurs missions très diverses, enracinés dans l’expérience des Exercices Spirituels ? Quelques jésuites aux parcours différents répondent, avec leur propre accent, aux questions que nous nous posons : que sont au fond les jésuites, et qu’est-ce qui les fait vivre ? 

Ignace ou le courage de l’avenir 

Le titre « le courage de l’avenir », voudrait traiter de l’originalité d’Ignace et de sa portée pour aujourd’hui. Sous quel angle ? Celui du courage qui renvoie l’homme à sa responsabilité. Avec la certitude que l’avenir est entre les mains de Dieu. Léo Scherer, entré au Noviciat en 1949, ordonné prêtre en 1961, termine sa formation à la fin du Concile en 1965. Il est actuellement à la communauté Saint-Ignace de Lyon. Sa longue expérience d’écoute dans les différents ministères exercés, en particulier ceux de l’accompagnement spirituel et de formateur à l’accompagnement, l’a amené à mesurer la nécessité de transmettre les repères essentiels trop souvent méconnus présents dans la tradition pour fonder l’expérience spirituelle. 

Jésus oui, l’Eglise non ? Mais à quoi ça sert l’Eglise exactement ? 

Au commencement, il y eut Jésus. Il appela à sa suite des disciples qui se rassemblèrent sous l’action de l’Esprit Saint en « Eglise ». Mais il n’est pas si aisé de définir le lien qui unit Jésus et son Eglise. Plusieurs questions se posent : à quoi sert l’Eglise ? Que transmet-elle vraiment du Christ ? Quel avenir pour elle ? Sans doute, sa fécondité (saintetés multiples) me conforte-elle dans la foi. Mais peut-être aussi que son histoire mouvementée (inquisition, abus…) et ses lourdeurs suscitent en moi doutes et gênes. A partir de l’expérience des premières communautés chrétiennes (extraits des Actes des Apôtres), découvrons ce que l’Eglise a encore à nous dire aujourd’hui. 

Manuel Grandin a beaucoup travaillé dans la pastorale des étudiants et jeunes professionnels. Aujourd’hui délégué du Provincial pour l’apostolat de la jeunesse, il est aussi prêtre accompagnateur du groupe scolaire Fénelon – la Trinité 

Vivre la réconciliation 

La confession : est-ce un nettoyage, une remise à zéro ? ou un noeud dans une relation déchirée ? Comment Dieu est-il acteur dans le sacrement ? Quelle différence entre « se confesser » et confesser ? 

Le rituel propose comme définition : Confesser l’amour de Dieu en même temps que notre péché pour en devenir les témoins ! 

Bruno de Gabory est depuis 35 ans passionné par la confession ; confesseur toutes les semaines à St Bonaventure, et accompagnateur spirituel d’Exercices spirituels au Châtelard. 

Éthique et discernement : Le discernement encastré dans les contraintes sociales 

Qu’il s’agisse d’affronter un dilemme ou de choisir une vie meilleure, chacun est coincé entre les aspirations de sa conscience et ses contraintes (physiques, familiales et sociales). Qui plus est, la conscience ne tombe pas directement du ciel; mais elle n’est pas non plus le pur reflet de l’éducation et du milieu social. Alors que faire, sinon apprendre de sa propre expérience ? 

Étienne Perrot, jésuite, économiste, professeur invité à l’université de Fribourg (Suisse) dans le domaine de l’éthique en affaire, pour cadres. A récemment publié : Le discernement managérial (DDB 2012), Exercices spirituels pour managers (DDB 2014), Esprit du capitalisme, es-tu là ? (Lessius 2020) 

 

Mardi 2 mars à 20h / 6 conférences au choix 

Les jésuites pour les Nuls 

Tout le monde a plus ou moins entendu parler de St Ignace et des jésuites. Mais au-delà de quelques clichés, ou vagues souvenirs, que sait-on précisément de ces « religieux apostoliques » qui vivent leur consécration, et leurs missions très diverses, enracinés dans l’expérience des Exercices Spirituels ? Quelques jésuites aux parcours différents répondent, avec leur propre accent, aux questions que nous nous posons : que sont au fond les jésuites, et qu’est-ce qui les fait vivre ? 

Pourquoi regarder si loin ? 

Le volontariat international attire beaucoup (projets ‘humanitaires’, stages, césures…)… mais quels sont les enjeux, les fruits, et les limites, de ces expériences ? 

Dans le cadre d’un jumelage où le partenariat se veut symétrique et durable, qu’attendre de liens avec un pays lointain, tel que Madagascar dans le cas du Centre St Marc ? 

Tuan Nguyen, lui-même réfugié ‘boat people’ dans son enfance, dirige actuellement Inigo, le service de volontariat international jésuite. 

Les Sources Chrétiennes, des premiers Pères de l’Eglise à aujourd’hui 

Depuis 75 ans, les Sources Chrétiennes ont pour activité essentielle l’édition et la traduction des écrits chrétiens des premiers siècles – textes grecs, latins et orientaux de ceux qu’on appelle les « Pères de l’Église » –, jusqu’au Moyen Âge. En décembre 1942, à Lyon, les jésuites Jean Daniélou et Henri de Lubac ont fondé cette collection bilingue au monde, influençant le retour aux sources du Concile Vatican II. Le défi lancé par les jésuites se poursuit avec eux aujourd’hui grâce également à une expérience unique de collaboration avec la recherche publique, le CNRS, mais aussi avec l’UCLy de Lyon. 

Dominique Gonnet, s.j., est ingénieur de recherche associé au CNRS et secrétaire général de l’Association des Amis de Sources Chrétiennes qui soutient l’activité de l’institut. Il s’est spécialisé dans l’étude de la littérature chrétienne en syriaque. 

Quelle vie spirituelle par temps de crise ? 

La pandémie pourrait-elle aussi devenir une opportunité, réinterrogeant notre vie spirituelle, et invitant à engendrer maintenant un autre monde ? 

Actuel supérieur de la communauté de Lyon, Bruno Régent a mené diverses missions de gouvernement et d’administration dans la Compagnie, tout en travaillant les Ecritures et l’accompagnement spirituel. 

Migration et doctrine sociale de l’Eglise 

Ce que porte l’Eglise concernant la migration est souvent présenté de manière partielle ; l’idée de notre échange est de clarifier certains aspects de la doctrine sociale sur la question migratoire et de voir en quoi il est important de les tenir ensemble. 

Antoine Paumard sj est Directeur de JRS France (Service Jésuite des Réfugiés) 

Retrouver la conversation à l’heure du numérique 

De nos jours et plus encore dans ces temps de Pandémie, la relation semble canalisée par le média numérique (formation, enseignement, culture, détente, vie affective…). Or les études psychologiques montrent de réels changements dans les comportements, notamment des enfants et des jeunes qui baignent dans ce monde numérique : difficultés à échanger, à durer, à regarder etc. Avec les travaux de Sherry Turkle, retrouvons le goût de la conversation en replaçant le numérique (lieux et outils) au service de nos existences. 

Actuellement supérieur de la communauté Pierre Claver de Saint Denis – La Plaine, Grégoire Le Bel est responsable du service Jésuite des Vocations et coordonne les activités numériques et spirituelles de la Province (Prie en Chemin). 

 

Mercredi 3 mars à 20h / 5 conférences au choix 

Les jésuites pour les Nuls 

Tout le monde a plus ou moins entendu parler de St Ignace et des jésuites. Mais au-delà de quelques clichés, ou vagues souvenirs, que sait-on précisément de ces « religieux apostoliques » qui vivent leur consécration, et leurs missions très diverses, enracinés dans l’expérience des Exercices Spirituels ? Quelques jésuites aux parcours différents répondent, avec leur propre accent, aux questions que nous nous posons : que sont au fond les jésuites, et qu’est-ce qui les fait vivre ? 

L’art du discernement d’après Saint Ignace 

L’expérience personnelle de St Ignace lui a permis de déployer un véritable art du discernement, qu’il a su transmettre par des moyens simples mais subtils. Loin des recettes faciles ou du prêt-à-décider, il nous indique un chemin de liberté, à emprunter avec audace et prudence 

Thierry Anne, jésuite depuis plus de 30 ans, a notamment été pendant de nombreuses années aumônier d’étudiants (Sciences Politiques à Paris, Sainte Geneviève à Versailles…), avant de devenir ‘maître des novices’, accompagnateur et formateur des jésuites sur leur deux premières années de parcours. La question du discernement y est évidemment cruciale… 

Les chimpanzés sont-ils nos frères ? Une enquête anthropologique et éthique sur ce qui nous «lie» à nos plus proches parents.

Que perdrions-nous, si les chimpanzés venaient à disparaître? Plusieursmois de «vie commune» dans la forêt africaine m’ont appris que nous partagions bien plus que 98% de nos gènes. Certainement, les chimpanzés sont le chaînon –bientôt manquant peut-être –qui nous lie au monde animal; mais ils sont aussi pour nous un rappel vivant de notre finitude, et de notre responsabilité vis-à-vis de tous ceux qui nous ressemblent et que, par insouciance, nous laissons mourir. 

Jeune jésuite en formation initiale à Paris (philosophie et théologie), Théophile Desarmeaux a  fait desétudes mixtes d’anthropologie sociale et de biologie évolutive à Londres (UCL), avant de travailler plusieurs années dans le domaine de la recherche, en anthropologie évolutive, pour l’Institut Max Planck de Leipzig. Son travail l’a conduit au Gabon puis en Côte d’Ivoire, où il a étudié de près le comportement social des chimpanzés pour tâcher de mieux comprendre notre propre espèce.

Transition écologique : conflit de générations ou conversion ensemble ? 

Alors que la réalité de la crise écologique et sociale se fait sentir un peu plus chaque année, le risque de voir les générations s’opposer semble augmenter. Pourtant faire face à la crise peut plutôt être une occasion de travailler ensemble à inventer les trajectoires d’une conversion à la hauteur des enjeux de l’écologie intégrale chère au Pape François. 

Xavier de Bénazé, sj est actuellement à Londres pour un master en écothéologie. Ingénieur agronome, délégué Laudato si’ du Provincial des jésuites d’Europe Occidentale Francophone (EOF), il participe depuis trois ans au lancement de l’aventure du Campus de la Transition à Forges (77) 

Comment mener des jeunes en difficulté vers la réussite, avec la pédagogie ignatienne ? 

Le réseau Loyola Formation travaille cette question depuis 25 ans, avec ses écoles de production, ses centres d’accompagnement à la scolarité Arpej et ses centres de formation professionnelle continue. Evocation de l’expérience à partir de 6 axes pédagogiques. 

Jérôme Gué sj, a créé et dirigé l’école de production de Toulouse pendant 12 ans. Il anime maintenant Loyola Formation. Il est aussi délégué du Provincial à l’Apostolat Social et président du Ceras (Centre de Recherche et d’Action Sociale). 

 

Jeudi 4 mars à 20h / 5 conférences au choix 

Les jésuites pour les Nuls 

Tout le monde a plus ou moins entendu parler de St Ignace et des jésuites. Mais au-delà de quelques clichés, ou vagues souvenirs, que sait-on précisément de ces « religieux apostoliques » qui vivent leur consécration, et leurs missions très diverses, enracinés dans l’expérience des Exercices Spirituels ? Quelques jésuites aux parcours différents répondent, avec leur propre accent, aux questions que nous nous posons : que sont au fond les jésuites, et qu’est-ce qui les fait vivre ? 

La prière dans la littérature, témoignage de quelques écrivains ou poètes du XXème Siècle. 

Que peut-on percevoir de la prière de quelques grands écrivains ou poètes catholiques du XXème siècle, à travers leurs oeuvres ? Il ne s’agira pas d’interroger leur prière personnelle mais d’en voir la trace possible dans leur création artistique. Comment leur art finalement rend compte de leur foi. 

Dominique Cupillard est jésuite depuis 40 ans. Il a enseigné au Centre Sèvres, travaillé en Centre Spirituel et en littérature. Il est actuellement formateur au noviciat et au Châtelard pour former de futurs formateurs religieux ! 

Laudato Si : Comment fonder notre conversion écologique dans la spiritualité ? 

La crise écologique nous effraie un peu, et elle nous invite à modifier très pratiquement nos modes de vie. Comment trouver un sens profond et une espérance dans tout cela ? La spiritualité chrétienne a de belles choses à apporter. 

Jérôme Gué sj, co-auteur du livre « Parcours spirituel pour une conversion écologique », délégué du Provincial à l’Apostolat Social 

Quelques mots sur la mécanique quantique… et sur Dieu. 

La mécanique quantique nous révèle une réalité énigmatique et contradictoire qui échappe à notre bon sens. En même temps, elle peut être considérée comme une fenêtre ouverte sur un au-delà, que nous découvrons, en tant que chrétiens, être habité par Dieu, qui est Relation. 

Paolo Beltrame est italien, mais jésuite de la province britannique. Il est actuellement étudiant en théologie au Centre Sèvres à Paris. 

Paolo a étudié la philosophie et est titulaire d’un doctorat en physique des particules. Avant de rejoindre les Jésuites, il a travaillé au CERN, à l’Institut Weizmann en Israël et à l’université d’Édimbourg, où il a fait des recherches sur la Matière Noire et enseigné la physique des astro-particules. Paolo est également chercheur invité à l’University College London (UCL) dans le groupe de Matière Noire. 

En ces temps de « ténèbres », et si nous redécouvrions la lumière par… la musique ? 

On n’a même pas pu vivre la fête des lumières cette année. Ce n’est que partie remise : Et si nous prenions le temps d’écouter des musiques de variétés (merci Youtube) qui nous ouvrent à la lumière, qui nous aident à comprendre en nous et autour de nous le combat entre la lumière et les ténèbres ? May the light be with you ! Au programme : Goldman, Zaz, les Frangines, Walk off the earth, etc. 

Manuel Grandin a beaucoup travaillé dans la pastorale des étudiants et jeunes professionnels. Aujourd’hui délégué du Provincial pour l’apostolat de la jeunesse, il est aussi prêtre accompagnateur du groupe scolaire Fénelon – la Trinité 

Informations pratiques
En visio-conférence
20h00 - 21h30