Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Histoire et fonctionnement
Histoire et fonctionnement

Histoire et fonctionnement

Qu’est-ce qu’un diocèse ?

Le diocèse est, sur un territoire donné, une communauté membre du Peuple de Dieu, qui se développe sous la conduite d’un évêque, successeur des apôtres. Cette communauté vit de la parole de Dieu et témoigne de sa foi au milieu de notre société. L’évêque se situe dans cette chaine de succession depuis les apôtres qui ont reçu l’enseignement du Christ pour le porter à tous les pays du monde. Il est garant de l’unité de la foi catholique par le lien de l’Amour.

 

Quelques repères historiques…

Le diocèse de Lyon est le premier de France par son ancienneté, c’est pourquoi  l’Archevêque de Lyon porte le titre de Primat des Gaules. L’histoire du diocèse remonte au II° siècle, lors de l’arrivée des premiers chrétiens vers l’an 150. Venant d’Asie mineure ils étaient envoyés par saint Polycarpe, évêque de Smyrne (dans l’actuelle Turquie) lui-même disciple de l’Apôtre saint Jean, le disciple bien-aimé de Jésus.

Saint Pothin, qui allait devenir le 1° évêque de Lyon débarqua sur les bords de Saône avec saint Irénée et leurs compagnons. Partageant l’Évangile avec la population locale, ils furent l’objet de persécutions. En 177, les 42 martyrs de Lyon dont saint Pothin et sainte Blandine scellent dans le sang la naissance de l’Église à Lyon. Les lieux de leur martyre se trouvent sur les pentes de la Croix-Rousse (l’amphithéâtre des 3 gaules) et à Fourvière avec le cachot de saint Pothin.

Lyon fut également le siège de 2 conciles œcuméniques (rassemblement de tous les évêques sous l’autorité du pape) en 1245 et en 1274, période qui fut également marquée par la construction de la cathédrale, la Primatiale Saint-Jean-Baptiste. C’est lors du second concile de Lyon que l’unité entre catholiques et orthodoxes fut sur le point d’aboutir…

Les guerres de religions ont aussi fortement marqué la ville, le sac de Lyon par le Baron des Adrets en 1643 a laissé des traces sur les églises.

Le XIX° siècle verra l’apparition de grandes figures du catholicisme social, tel que le Bienheureux Antoine Chevrier, fondateur du Prado, Pauline Jaricot a l’initiative des OPM, où Fréderic Ozanam et les conférences Saint-Vincent-de-Paul. Le Saint curé d’Ars, Jean-Marie Vianney, a accompagné ce siècle de renouveau de l’Église.

Le XX° siècle poursuivra ce développement sur les sentiers de l’œcuménisme (avec l’abbé Couturier) et du dialogue avec les autres religions (Jules Monchanin).

 

Le diocèse de Lyon, aujourd’hui…

Diocèse de Ville avec la Métropole de Lyon, c’est aussi un territoire rural avec le Beaujolais, les monts du Lyonnais… et le Roannais (nord de la Loire qui fait partie du diocèse de Lyon).

La Pastorale s’enracine dans une centaine de paroisses ou ensemble paroissiaux regroupés en 19 doyennés permettant à la vitalité du diocèse de répandre les couleurs de l’Évangile selon le cap donné par notre pasteur, le Cardinal Philippe Barbarin, Archevêque de Lyon depuis 2002.

Mais plus qu’une histoire et des chiffres, le diocèse ce sont des hommes et des femmes au service de la mission et de l’Église au nom de leur foi en Jésus-Christ.