Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Espace presse
«Les Lyonnais ont rendu à la Vierge sa couronne !»

Publié le 09 décembre 2017

«Les Lyonnais ont rendu à la Vierge sa couronne !»

Suite au vol de la couronne de la Vierge de Fourvière en mai dernier, le Cardinal Barbarin a lancé le 8 septembre un concours de poésie pour donner à Marie, une nouvelle couronne … de poèmes.

Immense succès populaire de ce concours. Près de 1 000 poèmes reçus !

Des enfants, des classes entières, des malades, des collégiens, des prisonniers, des pratiquants ou non, tous ont participé au concours pour dire combien la Vierge-Marie de Fourvière comptait pour eux dans leur vie quotidienne.

Fort de ce succès, une nouvelle couronne va être installée au coeur de la crypte de Fourvière. Une couronne formée par les mots de tous ces poèmes reçus.

Les Lyonnais et les visiteurs vont pouvoir venir écouter, lire et découvrir ces poèmes et cette nouvelle couronne animée en 3D sur une borne holographique.

Le cardinal prononcera les résultats du concours sur les marches de la Basilique le soir du 8 décembre à 19h30. Les poèmes récompensés seront diffusés sur grand écran et le cardinal appellera les gagnants pour les féliciter et leur remettre un cadeau symbolique.

Tous les poèmes reçus seront mis en ligne sur le site www.couronnedelavierge.fr où les Lyonnais peuvent continuer à déposer leur poème à Marie.

Comment ont été choisis les poèmes ?

Sur les presque 1000 poèmes reçus, environ 800 ont répondu aux critères pour participer à ce concours et à plusieurs pré-sélections avant le jury final qui s’est réuni le 29 novembre dernier.

Ces poèmes devaient répondre à des critères objectifs :

  • Etre dans les temps, soit réception du poème avant le 16 novembre
  • Présence des trois mots du concours : Marie / Fourvière/ Couronne,
  • Une longueur d’au moins 12 lignes,
  • Des écrits conformes à la Foi, sans erreur théologique ou blasphème,

Puis ces poèmes ont été envoyés pour relecture à une dizaine de personnes de différents âges, formations et professions afin que chacune donne ses préférences. Ici, les critères étaient plus subjectifs, nous avons misé sur les différentes sensibilités de ces relecteurs pour avoir une pré-sélection variée et qui toucherait le plus grand nombre.

Parmi tous ces envois, il y a eu de très nombreux et très beaux témoignages, notamment par des malades hospitalisés et des prisonniers de la maison d’arrêt de Lyon-Corbas. Le Cardinal Barbarin et le jury ont donc souhaité créer des Prix Spéciaux.

Présentation du Jury

Le 29 novembre, 7 personnalités se sont réunies autour du Cardinal Barbarin pour désigner les poèmes gagnants :

Madame Marie Rabatel, Professeur de Lettres

Monsieur Louis Bourgeois, Ecrivain lyonnais

Madame Marie-Hélène Lafage, Vice-Présidente des AlterCathos, auteur d’un recueil de poésie

Monsieur Guillaume Decitre, Directeur du Groupe Decitre

Madame Laurence Carlen-Helmer, responsable diocésaine de la Pastorale des jeunes

Monsieur Pascal Riou, Professeur de Lettres modernes, Ecrivain et Poète

Madame Magali Chatin, Directrice de la Fondation Fourvière

Madame Bérengère de Portzamparc, Chargée de projet

Le jury a souhaité la création d’un troisième Prix Spécial concernant les Classes, nombreuses à avoir participé. Et pour la catégorie enfant, le jury a désigné trois poèmes gagnants ex-aequo.

Les gagnants recevront une statue de la Vierge de Fourvière, et pour les enfants une visite insolite de la Basilique de Fourvière.

Les poèmes sélectionnés

Gagnant catégorie Adulte

La Lumière de ma Ville

À Lyon, au point du jour, l’esprit curieux peut voir Un Goliath à genoux achever sa prière, La colline changée en prie-Dieu sort du noir, Et inonde de fleurs l’église de Fourvière. La ville lentement bourdonne de paupières Qui lourdes de fatigue et d’espoirs incertains, S’en vont à leur travail, l’âme un peu cavalière, Dédaignant la rosée qui pleut des yeux des saints. Place Jean Macé, Joseph joue au ballon ; À Vaise, un boulanger, en pause, téléphone ; Deux jeunes amoureux flânent dans le Vieux Lyon ; Un clochard boit sans soif sur les quais de la Saône. Tel un cri doux du ciel, aux clochers, midi sonne, Tous dans un même élan, lèvent la tête et là, Au coin de chaque rue, ils trouvent la Madone Blottie dans les murs telle une perle d’au-delà. Quand sur ton nom MARIE, l’haleine de Dieu souffle, Ses lettres se dénouent et abandonnent les cieux, Pour venir sauver l’homme et sa foi qui s’essouffle, En écrivant « AIMER » dans son coeur séditieux. Nous sommes des enfants et quels que soient nos âges Nous redoutons la nuit et son lot de tourments, Grande veilleuse d’or, gouvernante au front sage ! Ta couronne salue, ton génie de maman.

Romain A, né en 1984

Gagnants catégorie Enfants (3 ex-aequo)

La prière de Fourvière Illumine toute la Terre Nous te prions Marie Pour nous guider dans la Vie Ta couronne scintille Et ton amour brille

Accompagne les enfants Aide-les en grandissant Merci d’avoir guéri De la très grave maladie Les enfants de Lyon et des environs

Protège tous les garçons et les filles et surtout toutes nos familles

AMEN !

Pierre P, 8 ans

Poème à Marie ma Maman

Bonjour Marie que j’aime tant !

Vous êtes si belle à Fourvière,

Dans votre robe d’or et d’argent.

Votre couronne est semblable à votre coeur, immense doux et tendre

Et aujourd’hui à dix ans je suis toujours votre enfant !

Le matin en me réveillant,

Je pense à vous Marie tout en priant.

En descendant j’admire au milieu de la pièce votre statue trônant.

A l’école mes pensées montent vers vous tout en calculant.

Puis à l’Angélus, je croque à pleine dents mon déjeuner tout en l’écoutant.

L’après-midi vous êtes à mes côtés quand je pense, en travaillant.

Vous m’accompagnez lorsqu’en récréation je descends,

Pour rigoler et me défouler tout en jouant.

Et le soir je vous retrouve dans l’entrée en rentrant

Après le repas en me couchant,

C’est dans vos bras que je m’endors tranquillement.

Marie, vous m’accompagnez à chaque instant,

Car vous êtes vraiment au ciel ma Maman.

C’est votre fête le jour de l’an,

Fêtons cet événement tout en chantant !

Pour rassembler tous vos enfants,

Avec leurs poèmes tombés du ciel à nouveau vous couronnant !!

Madeleine B, 10 ans

Elle domine les toits de Fourvière

Mais aussi tous ceux de la terre.

Sa couronne, d’or toute recouverte,

Elle nous guide sans risque de perte.

Ici à Lyon tous les chrétiens,

Qu’elle aime d’un amour sans fin,

Et les protège des maladies,

Tous les jours et toutes les nuits

Le soir, Marie, quand je te prie,

Au fond de ma couette, dans mon lit,

Veille sur moi et ma famille.

Enfin, Marie, toi la plus belle

Evite-nous toutes les querelles,

Et attend nous là-haut dans le ciel.

Gaspard M, 9 ans

Gagnant catégorie 12/17 ans

Je vais vous narrer l’histoire D’une belle aventure pleine d’espoir. A Fourvière, la couronne fut volée Mais par Marie, le voleur fut pardonné Toutefois, il fallait bien la remplacer et là, le Cardinal eut une idée. Pour remplacer la belle couronne Qui fut offerte à la Madone Chaque Lyonnais devint pierre Afin de préparer pour la grande fête Qu’est la fête des lumières La fête de Notre Dame de la lumière Une couronne de poèmes Qui veulent tous dire Marie, je t’aime

Thomas LM, 14 ans

Prix spécial Malades hospitalisés

Pour la Vierge Marie

Vêtue d’or, tu domines notre colline Illuminée dans la nuit, tu veilles sur nous Empreinte de grâce, ton espoir est en nous Reine de l’amour, ta couronne est faite d’étoiles Grande et humble, tu te couvres d’un voile Erigée à Fourvière, tu brilles au clair de lune – Ô Sainte Marie, Dieu t’a élue pour porter son fils Montre nous la voie de ton bonheur Accompagne nous au fil des heures Relève nos têtes vers toi Infiltre toi dans nos coeurs froids Et fait de nous des artisans de paix et de justice Constance W, 18 ans

Prix spécial Prisonniers

Marie

Je t’écris ce poème à Toi Marie, mère de Jésus

Toi l’être aimée, une mère à qui la couronne fut enlevée

Nous te confions, nos peines, nos joies

Par nos poèmes nous faisons acte de foi

Rien n’est plus précieux que l’amour d’une mère

De Fourvière à Jérusalem nous suivons ton chemin

A l’enfant qui avec le feu joue par ignorance

Nous répondrons avec amour et indulgence

Aux hommes guidés par la luxure et la cupidité

Nous répondrons par le pardon et l’humilité

Aux personnes indigentes transies par le froid et la faim

Notre référence est le repas divin, afin que soit consommée la fraternité.

Ph.

Maison d’arrêt Lyon-Corbas

Prix spécial Classe

Marie, reine de Fourvière et de Lyon,

Reine de France et de toute la Terre,

Reine du Ciel et des Anges,

Reine de notre vie,

Nous t’offrons une couronne :

De fleurs de baisers,

De bijoux brillants de joie,

De diamants de douceur,

De gâteaux de nos coeurs,

D’arcs-en-ciel de sourires,

De paillettes d’éclats de rire,

De trésors de câlins,

De cadeaux de gentillesse,

De colliers de tendresse,

De perles d’amour.

Merci de nous avoir donné Jésus,

D’être sa maman et notre maman à nous aussi,

Marie !

Classe de Grande Section Les Chartreux

Adresse de contact

Madame Laure Robin
Attachée de Presse du diocèse de Lyon
06 50 42 02 04

Maison Saint-Jean-Baptiste
6 avenue Adolphe Max
69005 Lyon