Chargement du site...
Actualités
Église à Lyon : le numéro de mars 2021 est sorti !

Publié le 11 mars 2021

Église à Lyon : le numéro de mars 2021 est sorti !

Édito

Les miettes et les épingles : une nouvelle stratégie pour vivre le carême 

La mi-carême approche ; c’est déjà le temps d’un bilan : pas toujours très glorieux ; une mauvaise tristesse pourrait nous envahir ; ce serait fâcheux car le carême n’est pas tristesse, il est joie d’une rencontre renouvelée ! Il y faut donc promptement remédier ; quelle stratégie adopter ? Voici deux témoignages qui pourraient s’avérer féconds et consolatifs, je vous les livre en quelques mots.

Le premier nous vient d’une femme syro-phénicienne (somme toute une bonne libanaise) dont nous parle saint Marc (Mc 7, 24-29) ; elle était païenne mais ne manquait pas de foi ! Elle demandait à Jésus de libérer sa fille d’un démon ; prière légitime, souffrance d’une mère. Curieusement Jésus la rabroue — ce n’est pas son habitude — « ce n’est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux chiens » lui dit-il. Croyez-vous qu’elle se soit vexée ? que nenni, mais aussitôt de répondre : « les petits chiens mangent bien les miettes… ». Et Jésus en fut tout « baba ».

Renonçons donc à récriminer ou à nous montrer susceptible quand les circonstances sont contraires et déjouent nos attentes ; discernons plutôt les miettes qui sont là ; reconnaissons-le, il y en a beaucoup malgré bien des détresses, vivons-en !

Le second témoignage nous vient de Normandie ; c’est plus proche mais davantage pluvieux que le Liban ; voyons ce qu’on en peut tirer tout de même : Thérèse de Lisieux — c’est elle dont il s’agit — rêvait d’une mort glorieuse ; pas de chance elle va mourir dans son lit, pauvre, malade, sans force. Pas dupe, elle savait que l’humilité invitait plutôt aux petits sacrifices qu’aux actions glorieuses ; aussi, disait-elle : « Avant de mourir par le glaive, mourrons à coups d’épingles » (cf LT 86). 

Choisissons donc un carême semé de piqures d’épingles ; elles ne manquent certes pas de survenir au quotidien. La gloire, oui, mais celle de la croix qui se tisse d’amour et de justice en toutes occasions.

+ Patrick Le Gal

Evêque auxiliaire du diocèse de Lyon

Une du magazine Eglise à Lyon de mars 2021

 


Découvrez les premières pages du magazine