Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Actualités
Un dimanche pour (re)devenir familier et intime de la Parole de Dieu

Publié le 06 janvier 2020

Un dimanche pour (re)devenir familier et intime de la Parole de Dieu

Le 26 janvier.

Le 30 septembre dernier, le pape François à répondu à l’appel de nombreux chrétiens « afin que, dans toute l’Église, on puisse célébrer en unité d’intentions le Dimanche de la Parole de Dieu ». Le 3e dimanche du temps ordinaire a été choisi par le pape pour instituer le Dimanche de la Parole de Dieu, qui sera célébré chaque année. Dans le Motu proprio, intitulé “Aperuit Illis”, le pape souligne toute la richesse et le caractère vivant du texte sacré. Il encourage les croyants à une plus grande familiarité à son égard.

Ce Dimanche de la Parole de Dieu sera célébré vers la fin janvier, à un moment « où nous sommes invités à renforcer les liens avec la communauté juive et à prier pour l’unité des chrétiens ». Il a donc « une valeur oecuménique, parce que l’Écriture Sainte indique à ceux qui se mettent à l’écoute le chemin à suivre pour parvenir à une unité authentique et solide », est-il souligné.

Quel est l’objectif ?

Ce nouveau jour solennel permettra « par-dessus tout de faire revivre à l’Église le geste du Ressuscité qui ouvre également pour nous le trésor de sa Parole afin que nous puissions être dans le monde des annonciateurs de cette richesse inépuisable ». Le Saint-Père insiste aussi sur le fait que « la relation entre le Ressuscité, la communauté des croyants et l’Écriture Sainte est extrêmement vitale pour notre identité ».

Devenir familier de la Parole pour évangéliser

Le pape François insiste sur le fait que « ce jour consacré à la Bible veut être non pas “une seule fois par an”, mais un événement pour toute l’année, parce que nous avons un besoin urgent de devenir familiers et intimes de l’Écriture Sainte et du Ressuscité ». L’enjeu pour le pape est « d’entrer constamment en confiance avec l’Écriture Sainte, sinon le coeur restera froid et les yeux resteront fermés ».

La Bible n’est pas une « collection de livres pour quelques privilégiés »

La Parole de Dieu rassemble et doit être rendue accessible à tout le peuple de Dieu, explique également François. « La Bible ne peut pas être seulement le patrimoine de quelques-uns et encore moins une collection de livres pour quelques privilégiés ». « Souvent, il y a des tendances qui tentent de monopoliser le texte sacré en le reléguant à certains cercles ou groupes choisis. Il ne peut en être ainsi », avertit le Saint-Père. « La Bible est le livre du peuple du Seigneur qui, dans son écoute, passe de la dispersion et de la division à l’unité. La Parole de Dieu unit les croyants et les rend un seul peuple ».

« Écritures et Sacrements sont inséparables ». Le pape rappelle ainsi l’importance de la fréquentation assidue à l’Eucharistie.

Le rôle des ministres de la Parole

Le Pape rappelle alors la responsabilité des pasteurs dans l’annonce et l’explication de l’Écriture Sainte. Ceux «qui ont la vocation d’être ministres de la Parole doivent ressentir avec force l’exigence de la rendre accessible à leur communauté », estime-t-il, avant de donner quelques indications concernant la préparation d’une homélie, ou encore la mission des catéchistes. Pour les fidèles, l’homélie est souvent « l’unique occasion qu’ils possèdent pour saisir la beauté de la Parole de Dieu et de la voir se référer à leur vie quotidienne », rappelle à cette occasion le Souverain Pontife.

Se mettre à l’écoute de la Parole d’abord, la traduire en actes concrets ensuite

François conclut sa réflexion en montrant combien la Bible peut et doit nourrir la vie des croyants, jour après jour, jusqu’à transformer leur manière d’être et d’agir, leur permettant par-là de réaliser pleinement leur vocation baptismale. Une fois que la Parole de Dieu a rejoint et envahi le coeur du croyant, celui-ci est alors poussé « à la partager avec ceux que nous rencontrons au quotidien pour leur exprimer la certitude de l’espérance qu’elle contient. (…) La Parole de Dieu est en mesure d’ouvrir nos yeux pour nous permettre de sortir de l’individualisme qui conduit à l’asphyxie et à la stérilité tout en ouvrant grand la voie du partage et de la solidarité ».

Source : Vatican news

En savoir plus