Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Famille, culture, santé et société
Un nichoir à faucon sur le clocher de l’église de l’Annonciation de Vaise

Publié le 07 mai 2017

Un nichoir à faucon sur le clocher de l’église de l’Annonciation de Vaise

Le 10 mai 2017, un nichoir à Faucon pèlerin sera posé sur le clocher de l’église de l’Annonciation de Vaise (Lyon 9e). Cette pose est le résultat d’un travail commun de la Délégation à l’Écologie du diocèse de Lyon, de la paroisse Saint-Gabriel de Vaise et de la LPO Rhône.

Chasseur exclusif d’oiseaux en vol, capable d’attaques à 300 km/h, le Faucon pèlerin, Falco peregrinus, espèce intégralement protégée, niche habituellement sur les falaises. Au bord de l’extinction en France dans les années 1970, sa population s’est lentement reconstituée grâce à de nombreuses actions de protection. Elle ne dépasse toutefois pas les 1 500 couples pour toute la France.

Quelques-uns de ces couples ont adopté des sites de nidification artificiels en zone urbaine, tels que cathédrales, hautes cheminées, grands immeubles. C’est le cas dans le diocèse de Lyon où la totalité des 3 à 4 couples nicheurs connus se reproduit sur un bâtiment.

Le projet est né suite à l’observation répétée de Faucons pèlerins sur le clocher de l’église de l’Annonciation. Ce clocher présente toutes les caractéristiques que l’espèce apprécie comme site de nidification et d’affût. Il apparaissait donc particulièrement pertinent d’y poser un nichoir destiné à inciter ces oiseaux à adopter l’endroit comme site de nidification.

Il s’agit du cinquième nichoir à Faucon pèlerin posé sur la Métropole de Lyon, le premier sur une église du diocèse.

Cette pose concrétise une volonté commune de favoriser la cohabitation de l’homme et de la biodiversité au cœur même de la ville. Pour le diocèse de Lyon, il s’agit d’une action modeste mais concrète en faveur de la Création, en réponse à l’appel formulé par le pape François dans l’encyclique Laudato Si’. Le diocèse souhaite ainsi sensibiliser les catholiques à l’importance de la biodiversité et espère que cette initiative en suscitera d‘autres.

Père Michel Raquet, délégation à l’écologie