"Toute personne doit être respectée dans ce qu’elle est et dans ce qu’elle vit"

Le 14 septembre 2012, dans l’émission « Droit de citer » coproduite par RCF et par TLM, le cardinal Philippe Barbarin a évoqué le projet de loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe.

Devant les nombreuses réactions suscitées par cette interview, il convient d’écouter l’émission sur le site de RCF ou de la regarder sur le site de TLM dans sa totalité.

Le cardinal a d’abord rappelé le respect dû aux personnes : « Toute personne doit être respectée dans ce qu’elle est et dans ce qu’elle vit ». C’est un choix auquel il tient depuis longtemps comme le rappelle cette rencontre avec les représentants de la LGBT lyonnaise et ces interviews de Rue 89 et du Progrès.

Il a ensuite demandé que ce projet de loi soit l’objet d’un large débat. En effet il s’agit d’ « un sujet qui nous concerne tous. On ne peut pas faire une loi sans consulter les Français, si on est en démocratie (…). Sur un sujet aussi profond et qui touche à ce point tout le monde, il faut vraiment donner la parole à tous les citoyens. »

L’archevêque de Lyon a ensuite tenu à distinguer les questions personnelles des questions de société : « A l’intérieur de l’Eglise, je dis souvent aux personnes qui ont des désirs homosexuels ou des tendances : vous avez votre place, on a besoin de vous ! Si ça se trouve, vous construisez l’Eglise bien mieux que moi ! (…) Ce n’est pas un regard sur les personnes. C’est la question de la structuration en profondeur de la d’une famille, du mariage, d’une société… ».

Interrogé sur la définition du mot mariage, le primat des Gaules a alors précisé : « Un mariage, c’est un mot qui veut dire un rempart pour permettre au lieu le plus fragile de la société, c’est-à-dire une femme qui donne la vie à un enfant, que toutes les conditions soient établies pour que cela se passe dans les meilleures possibilités. »

Le cardinal s’est aussi fait l’écho de revendications nouvelles « qui commencent à se faire jour ». Dès lors que « quelques repères majeurs » seraient dépassés, quelles réponses seront alors faites à ces nouvelles demandes ?

A ceux qui se sont émus du mot de polygamie (qui figure dans le titre de la dépêche AFP alors qu’il n’a pas été prononcé une seule fois au cours de cette émission), il convient de préciser que le « polyamour » ou les « unions à plusieurs » deviennent un sujet d’actualité comme en attestent cet article de l’Express, du Monde ou du petit journal.

Le débat est ouvert.


A écouter :
- l’interview du cardinal Philippe Barbarin pour le groupe Radio France mardi 18 septembre 2012.

IMG/mp3/cardinal_barbarin_radio_france_18092012.mp3

Documents joints

Publié le 15 septembre 2012 dans : Actualités > Textes & communiqués