Chargement du site...

Engagez-vous maintenant

Par la prière

Par le bénévolat

Agir, servir
Comment devient-on diacre ?

Publié le 06 septembre 2017

Comment devient-on diacre ?

Un certain nombre de diacres déjà ordonnés se sont présentés d’eux-mêmes. Mais, de plus en plus, les communautés sont invitées à discerner quel chrétien pourrait être appelé pour le service du diaconat. Les curés et les équipes d’animation pastorale ont souvent un rôle essentiel dans cette sensibilisation : « As-tu pensé à être diacre ? » C’est souvent la foi, l’engagement dans l’Eglise et le sens du service repérés chez ces personnes qui suscitent une telle question. Si cette interpellation rejoint un désir intérieur, le candidat est reçu, avec son épouse s’il est marié, par madame Martine Mertzweiller, responsable de la formation initiale des diacres. Commence alors un temps de discernement auquel l’épouse est étroitement associée, appelé « année de recherche ».

Cette année s’articule autour de huit samedis au cours desquels les candidats sont pris en charge par une équipe pluridisciplinaire comprenant notamment des professionnels formés au discernement, à la psychologie et au conseil conjugal.

Au terme de cette année de propédeutique, la formation proprement dite peut commencer. Celle-ci se déroule sur cinq années : quatre avant l’ordination et une après, à raison de dix week-ends par an. Les candidats suivent en même temps une formation théologique en ligne (Théodiacres) et sont accompagnés individuellement par un tuteur. L’enjeu est que le diacre soit capable de transmettre la solidité de la foi de l’Eglise, dans un réel esprit de service. Mais il s’agit aussi d’un cheminement humain et spirituel. Tous les candidats insistent sur la fraternité qui se constitue au fil du temps et des échanges avec les autres candidats et leurs épouses.

Dans l’aventure du diaconat, l’épouse joue un rôle essentiel. Elle doit d’abord accueillir l’appel que reçoit son mari et s’investir ensuite dans sa formation. Une réalité prise en compte par l’équipe de formation, qui comprend une personne chargée de prendre soin des épouses des candidats. La réponse qu’ils font ensemble à cet appel s’enracine dans le sacrement de leur mariage.

Au cours du cheminement, se constitue également un « groupe d’accompagnement »,  constitué de personnes de l’environnement social et paroissial du candidat. Il se réunit régulièrement en présence du curé à partir de la fin de la deuxième année après que le candidat a été institué lecteur et acolyte, et ce jusqu’en année 5.

Les piliers de la formation initiale

Nous pouvons dire, en résumant, que la formation initiale s’appuie sur quatre piliers :

  • La Parole de Dieu, avec un vaste parcours dans la Bible ;
  • L’intelligence de la foi, centrée sur le Christ, l’Eglise, les ministères et les sacrements ;
  • La formation pratique à la liturgie et au service de la communauté ;
  • L’accompagnement personnalisé des candidats.